Une large frange du grand public estime que la consommation de la nicotine est nocive pour la santé humaine. Certaines organisations de professionnels de la médecine rendent même ce produit responsable des maladies cardiovasculaires. Pourtant, des études scientifiques ont révélé que la prise de cette molécule dans les proportions indiquées ne présente aucun risque important pour la santé du cœur. Souhaitez-vous tout savoir sur la nicotine et les maladies cardiovasculaires ? Focus ?

Impact de la nicotine dans la survenue des maladies cardiovaculaires : les pathologies étudiées

Bien que la nicotine peut parfois irriter la gorge, en ce qui concerne les maladies plus graves, les scientifiques ont réalisé plus d’une quarantaine de travaux afin de déterminer l’implication ou non de la nicotine dans les cas de maladies cardiovasculaires (MCV). Ces recherches ont porté spécifiquement sur certaines pathologies.

Il s’agit de celles qui sont susceptibles d’engendrer une concentration d’amas de graisses et d’autres éléments hostiles à l’organisme dans les artères. Ce faisant, il y a un risque de blocage du flux de sang qui chemine vers le cœur et les organes capitaux. Parmi les maladies cardiovasculaires que la nicotine provoquerait, il y a l’infarctus du myocarde non-mortel.

Les hypertensions artérielles et l’arythmie seraient également dues à la prise de ce produit. Il en est de même des accidents vasculaires célébraux et des AVC non-mortels. La nicotine est citée par ailleurs comme cause des insuffisances cardiaques, des maladies coraniennes et de bien d’autres maux touchant le cœur.

Implication de la nicotine dans les maladies cardiovasculaires : objectif des recherches

Les travaux concernant l’impact de la nicotine dans la manifestation des maladies cardiovasculaires ont un objectif précis. Les chercheurs ont démontré dans maintes études qu’il existe une corrélation entre la consommation ou non de la nicotine et les cas de MCV cliniquement diagnostiqués. Lesdites recherches ont porté sur une population de consommateurs et de non-consommateurs de ce produit.

Nicotine et maladies cardiovasculaires : conclusion des études scientifiques

Les résultats des recherches scientifiques sur l’impact de la nicotine sur les maladies cardiovasculaires sont publiés sur PUBMED.

Cas de l’infarctus du myocarde non-mortel

32 études ont porté sur l’impact de l’infarctus du myocarde non-mortel. Elles ont démontré que l’implication de la nicotine dans cette pathologie est faible. Les sujets qui ne consomment pas cette substance sont exposés à cette maladie au même titre que les fumeurs.

Cas de l’hypertension artérielle

Les chercheurs ont effectué 33 investigations sur les hypertendus artériels. Les statistiques ont prouvé également que les sujets nicotiniques sont exposés à cette maladie de la même manière que ceux dits «non-nicotiniques».

Cas d’AVC non-mortels

Les travaux effectués sur 29 cas d’AVC non-mortels ont démontré la faible implication de la prise de nicotine sur cette MCV. Les statistiques des études effectuées sur les fumeurs et les non-fumeurs ont donné des résultats presque identiques.

Cas de l’arythmie

La méta-analyse sur 11 cas d’arythmie ont emmené aux mêmes résultats. La cause de cette maladie n’est pas particulièrement due à la cigarette. La nicotine n’en est donc pas responsable.

Que retenir des résultats des études scientifiques sur la nicotine et les maladies cardiovasculaires ?

L’analyse des différentes études scientifiques démontre un impact modéré de la nicotine sur les maladies cardiovasculaires. La consommation de ce produit ne constitue donc pas un danger réel pour le cœur et l’organisme. C’est justement pour cette raison que la nicotine est prescrite dans le processus du sevrage tabagique en douceur.

Il faut retenir néanmoins que ces analyses scientifiques présentent certaines limites. En effet, la nicotine peut devenir à certains moments un réel problème de santé de cœur si elle n’est pas prise dans les proportions requises. Il est donc important de respecter les dosages pour éviter toutes conséquences fâcheuses.

Comment éliminer la nicotine de l’organisme pour éviter les maladies cardiovasculaires ?

Une prise excessive de substances nicotiniques vous expose aux maladies cardiovasculaires. Pour éviter ces conséquences, vous devez éliminer ce produit de votre corps en recourant à certaines astuces simples. Vous pouvez boire par exemple jusqu à 4 l d’eau par jour.

Il est aussi possible de prendre des boissons sans arômes ou du thé vert. Cela permet de métaboliser la nicotine et de la rejeter sous forme d’urine. Vous pouvez l’éliminer aussi par la sueur en faisant d’intenses activités sportives. La consommation de certains aliments contribue aussi à atténuer l’effet de la nicotine dans le corps pour éviter les maladies cardiovasculaires.

Il s’agit notamment de la carotte, des jaunes d’œuf, de l’ail et de l’oignon. La vitamine C et les fruits comme le chou de Bruxelles favorisent aussi la métabolisation de la nicotine et vous préservent des maladies cardiovasculaires.

Enfin si vous êtes fumeur, vous pourriez vous désaccoutumer de la nicotine, vous sevrer du tabac en optant pour la vape avec une cigarette électronique adaptée. Si l’idée vous intéresse, nous vous conseillons le site Vapote mania dont c’est le thème sevrage tabagique et nicotinique grâce à la e-cigarette.