Encore appelée vapoteuse, la cigarette électronique est un produit qui émet de la vapeur et génère un aérosol destiné à l’inhalation. Elle contient des arômes de différentes saveurs et se règle selon les préférences de l’utilisateur. Ainsi, à l’achat , il est important d’effectuer un certain nombre de mises au point sur votre cigarette électronique avant de passer à l’étape de l’utilisation.

La cigarette électronique

Souvent présentée comme une alternative moins nocive de tabac, la cigarette électronique est un substitut utilisé pour réduire la dépendance de la nicotine. Bien que ne contenant pas de goudrons et de monoxyde de carbone, l’e-cig est composée de quelques particules et substances cancérogènes. Ces dernières sont toutefois en quantités faibles et possèdent peu de risques sur la santé contrairement au tabac brûlé.

Les utilisateurs de la cigarette électronique, appelés vapoteurs, font usage de l’e-cig pendant que les fumeurs optent pour le tabac. La grande majorité des vapes actuellement disponibles sur le marché sont électroniques. Il existe des modèles de simples mécanismes et d’autres sophistiqués équipés de variateur de tension et de puissance.

Certaines cigarettes électroniques sont aussi dotées de contrôleur de température de la résistance et possèdent des fonctionnalités de décompte de bouffées ou de communication. Quel que soit le modèle choisi, le vapoteur doit effectuer une mise à l’heure de son produit pour en jouir convenablement.

Les réglages nécessaires sur les nouvelles cigarettes électroniques

Avant de procéder au réglage du liquide et du ressenti de la vape, il faudrait d’abord vérifier le matériel et ses dispositifs de sécurité. Ensuite, il faudra déterminer la valeur et la plage de la puissance de la résistance. Cette valeur est généralement indiquée sur le dispositif. Appréciées pour leur production de vapeur et réactivité, les résistances Mesh s’utilisent le plus souvent avec des puissances très hautes.

Si la résistance n’est pas inscrite sur le matériel, il vous faudra consulter l’écran du box. Le Sweet Spot peut aussi servir à définir la plage de puissance de la résistance. Cette étape une fois terminée, vous devez passer aux réglages des paramètres spécifiques du produit. Il est recommandé de commencer avec une puissance basse et d’augmenter progressivement cette dernière jusqu’à ce que la sensation souhaitée soit obtenue.

En fonction du ressenti, il est conseillé de garder le voltage du box entre 3,6 et 4 V. Ceci permet d’éviter le fait que les apports en e-liquide sur la résistance soient plus importants que leur quantité.

Les réglages de l’e-cig en fonction de l’e-liquide et de l’atomiseur

L’un des paramétrages les plus importants à faire sur la cigarette électronique est relatif au choix de l’e-liquide. Il faudrait ici faire attention à la valeur de la résistance, à la composition de la contenance, et au type d’atomiseur. En fonction de ces critères, vous allez pouvoir choisir pour des e-liquides concentrés en VG ou PG.

Par ailleurs, il est aussi recommandé de vérifier la taille des trous de l’e-liquide pour avoir une idée sur le type de liquide à utiliser. De même, il faudrait veiller à bien fermer les airflows et garder la cigarette électronique debout pour éviter les fuites. Pour un réglage efficace, il est également important d’imbiber la résistance de l’e-cig et laisser le liquide le pénétrer avant de vaper.

Effectuer les premiers réglages vous permet d’éviter que votre cigarette électronique ne tombe pas en panne.